5 festivals à ne pas manquer!

Vous ne savez pas quelle activité faire cet été? Vous voulez participer à un festival, mais vous ne savez pas lequel choisir? Alors voilà pour vous, cinq festivals à ne pas manquer cet été! 

1. Le festival d’été de Québec

Le Festival d’été de Québec est l’évènement musical extérieur le plus important au Canada. Pendant 11 jours, en juillet, plus de 1 000 artistes et environ 300 spectacles musicaux et en arts de la rue sont offerts sur une dizaine de scènes extérieures et intérieures de la ville de Québec.

Quand? Du 9 au 19 juillet 2015

Où? Scène Bell des Plaines d’Abraham, Québec

Prix : À partir de 88$

Artistes invités : Iggy Azalea, Milky Chance, Vance Joy, Ariane Moffatt, Foo Fighters et plusieurs autres!

Site internet : http://www.infofestival.com

2. Osheaga
Le festival de musique et arts Osheaga est un festival de musique qui a lieu annuellement à Montréal depuis 2006.

Quand? 31 juillet jusqu’au 2 août 2015

Où? Parc Jean-drapeau, Montréal

Prix : À partir de 100$ pour une journée et 275$ pour les trois jours

Artistes invités : Kendrick Lamar, The Black Keys, Weezee, Of Monsters And Men, Stromae, etc.

Site internet : http://www.osheaga.com/fr/

3. Heavy Montreal

Le Heavy MTL est un festival de musique rock et heavy metal ayant lieu à Montréal depuis 2008.

Quand? 7,8 et 9 août 2015

Où? Parc Jean-drapeau

Prix : À partir de 85$ pour une journée et jusqu’a 230$ pour les trois jours

Artistes invités : Slipknot, faith no more, Iggy Pop, lamb of god, mastodon, etc.

Site internet : http://www.heavymontreal.com/fr/

4. Amnesia Rockfest

Le Amnesia Rockfest est le plus gros festival de rock au Québec et au Canada. Si vous voulez sortir de Montréal et que vous aimez le rock, c’est le festival pour vous!

Quand? 18 au 21 juin 2015
Où? Montebello, Outaouais ( un peu plus d’une heure de Montréal)

Prix : À partir de 160$

Artistes invités : system of a down, linkin park, the offspring, slayer, snoop dogg et plusieurs autres!

Site internet : http://www.amnesiarockfest.com 

5. Festival International de Jazz de Montréal

Le Festival International de Jazz de Montréal est un festival de jazz qui se déroule annuellement au mois de juillet à Montréal depuis 1980.

Quand? 26 juin au 5 juillet 2015

Où? Montréal

Prix : le prix peut varier selon le concert

Salles de concert : Place des Arts, l’Astral, Club Soda, Métropolis, Musée d’art contemporain et pleins d’autres.

Site internet : http://www.montrealjazzfest.com

Montréal, ville aux cent graffitis

«L’air du temps»  | Phillip Adams | Année 2012 | Plus d'infos: http://www.mumtl.org/projets/lair-du-temps-phillip-adams-2012/

Photos: © Mirona Ciungara

Steve Nash annonce sa retraite

steve nash

Par Kevin Augustin

Le joueur de Basketball canadien Steve Nash a annoncé officiellement sa retraite, samedi après-midi, en diffusant une lettre sur le site internet The Player’s Tribune.

Nash, qui est âgé de 41 ans, a disputé 19 saisons dans la NBA, au cours desquelles il a notamment gagné deux titres de joueur par excellence de la NBA. Il s’est également illustré en se hissant au troisième rang de l’histoire de la NBA avec 10 335 assistances, derrière John Stockton et Jason Kidd.

Le Canadien, originaire de Victoria, en Colombie-Britannique, a aussi le meilleur taux d’efficacité de l’histoire de la NBA pour les lancers francs. De plus, il a dirigé la meilleure attaque de la ligue pendant neuf saisons consécutives de 2001-02 avec les Mavericks de Dallas jusqu’en 2008-09 avec les Suns de Phoenix.

Cette saison, Nash n’a pas joué avec les Lakers de Los Angeles à cause de plusieurs blessures.

Même s’il a connu des problèmes de santé vers la fin de son séjour avec les Suns, les Lakers lui ont offert en 2012 un contrat de trois saisons d’une valeur de 28 millions de dollars US. Le passage de Nash avec les Lakers a toutefois été misérable.

Il s’est fracturé un os de la jambe gauche lors de son deuxième match avec l’équipe et a raté les 24 suivants en 2012-13. La saison dernière, il a été ennuyé par d’autres problèmes de santé qui l’ont limité à seulement 15 matchs. Nash a ensuite souffert de maux de dos, de problèmes aux genoux ainsi qu’aux muscles ischio-jambiers, le forçant à disputer seulement 65 des 164 matchs de saison régulière des Lakers au cours des deux dernières saisons.

Le joueur de six pieds, trois pouces a obtenu le titre de joueur par excellence de la NBA en 2005 et 2006. Sa lecture du jeu et ses habiletés autour du panier adverse lui ont valu huit participations au match des étoiles.

Source: http://ici.radio-canada.ca/sports/plussports/2015/03/21/004-nash-steve-nba-retraite.shtml

Source Image : http://static.anygator.com.s3-website-eu-west-1.amazonaws.com/static-anygator2/thumbs/be/b6/b6528843533fe50b5a805ff6b5719f842865ca36/big.jpg

Que faire un weekend à Montréal ?

L’été arrive à grand pas! C’est le moment parfait pour se permettre de vivre de nouvelles expériences et de profiter de nos vacances! Il est temps de penser à la saison chaude et à nos plans d’activités. Pour ceux qui n’ont pas les moyens de se procurer un petit voyage, voici la solution idéale d’activités à Montréal qui sauront vous surprendre pour vous planifier des plans pour vos weekends. Sur ce, voici d’excellents évènements et activités où vous vivrez des moments inoubliables cette été.

 

C’est ainsi que Montréal nous offre tout de même des lieux agréables, conviviaux et originaux facile à retrouver pour se promener et se divertir.

Par Nihal Demir

Sources images : googles images

Sources infos :http://www.quoifaireaujourdhui.com/events/?d=2015-05-31&m=1

Entrevue avec le Sergent Laurent Gingras

Laurent_Gingras

Par Abby-Gaëlle Toussaint

Il n’y a pas longtemps, j’ai eu la chance de poser quelques questions au Sergent Laurent Gingras, un policier du Service de Police de la Ville de Montréal. Voici, ci-dessous, les réponses qu’il m’a offert !

En quoi consiste la tâche d’un policier en général ?

Un policier du SPVM peut effectuer plus de 150 fonctions différentes. Ces fonctions se divisent en trois champs : la patrouille, le soutien aux opérations et les enquêtes.  Du côté de la patrouille, il existe 9 types d’agents.  Pour en savoir davantage sur ces fonctions, consultez notre site  Tous les policiers débutent leur carrière par la patrouille en poste de quartier.  Ce sont ces patrouilleurs qui sont la première ligne de réponse au 9-1-1.

Quel est, selon vous, le plus difficile dans votre travail ?

Pour la plupart des policiers, c’est de gérer les situations où des enfants sont impliqués; cas d’abus physique, d’agression sexuelle, violences intrafamilales…  Surtout au moment où l’on devient nous-même un parent, on fait souvent un lien avec nos propres enfants et cela vient nous toucher puisqu’on a affaire à des personnes généralement sans défense… Côtoyer la misère humaine (pauvreté, dépendance aux drogues, itinérance, prostitution, etc) est également un choc pour plusieurs policiers.

Qu’est-ce que qui vous rend fier dans votre travail ?

Faire une différence dans la vie des gens, arrêter un criminel recherché, bien encadrer une victime qui a besoin d’être secourue… chaque jour, il y a des occasions d’aider le public.  Sentir que l’on fait une différence ce n’est pas tous les jours, mais lorsque quelqu’un qu’on a aidé il y a longtemps vient nous voir et nous dire que notre geste ou nos paroles à l’époque ont changé sa façon de voir ou de faire, c’est déjà une victoire.

Y a t-il des aspects dans votre métier que vous n’aimez pas, voire apprécier le moins? Si oui lesquelles?

Les horaires de travail en rotation (jour, soir, nuits, fin de semaine, jours fériés) où l’on doit travailler.  Le policier n’arrive pas toujours à être présent pour ses proches quand ça compte

Qu’est-ce que vous préférez dans votre métier ?

Le contact avec des gens.  Si on n’aime pas s’intéresser aux personnes dans ce travail, on n’est pas à la bonne place.  La camaraderie entre les policiers est très forte.  Lorsqu’on remet notre vie entre les mains de nos partenaires de travail, ces liens deviennent très importants et se poursuivent bien souvent à l’extérieur des quarts de travail.

Est-ce qu’ils vous arrivent souvent de tomber sur des itinérants lorsque vous travailler?

La problématique de l’itinérance est présente en plusieurs endroits de Montréal, particulièrement dans les quartiers centraux où la densité de population est plus importante.  Les patrouilleurs du secteur du centre-ville et du Métro les voient tous les jours; les itinérants occasionnent des appels fréquents auxquels les policiers doivent répondre.

Croyez-vous que depuis les années, l’itinérance à Montréal s’est améliorée ?

LG: Il faudrait poser la question aux organismes d’aide aux itinérants.  De notre côté, nous voyons beaucoup de cas reliés à des problématiques de santé mentale que vivent les itinérants.

Tombez-vous parfois sur des jeunes adultes itinérants ?

Oui.  L’itinérance l’été et l’hiver est très différente.  Beaucoup de très jeunes adultes de l’extérieur de Montréal viennent ‘’vivre’’ une expérience d’itinérance au cours des mois d’été et  on ne les voit plus rendu à l’hiver.  Ils sont souvent originaires de l’ouest du pays.  Certains d’entre eux tombent dans le piège de la drogue et l’alcool et restent dans le même mode de vie plus longtemps qu’ils l’auraient escompté.

Quels sont les moyens que vous connaissez que les gens de la classe moyenne puissent contacter pour aider ces personnes dans le besoin ?

On peut toujours faire du bénévolat ou donner directement aux organismes qui viennent en aide aux itinérants.  Mais il est préférable de ne pas leur donner de monnaie directement sur la rue, cet argent sert souvent à l’achat de drogue ou d’alcool, donc se retrouve dans les poches de gens qui profitent d’eux.  Si on est abordé par quelqu’un qui a faim, pourquoi ne pas lui apporter café ou un sandwich?

Quand est-ce que vous avez eu la certitude que le métier de policier(e) était ce que vous vouliez devenir plus tard ?

Dans mon cas, ce fut bien plus tard, après avoir cherché un peu en allant à l’université.  Mais j’ai toujours voulu exercer un travail où j’aidais les gens.  Après avoir terminé un premier baccalauréat à l’université, j’ai recommencé une autre formation au niveau universitaire mais j’avais vraiment envie de tomber dans du concret.  Je me suis donc réinscrit en techniques policières à l’âge de 22 ans pour finalement commencer ma carrière au SPVM à l’âge de 26 ans.

 Si vous pouviez remonter dans le temps, auriez-vous choisi la carrière de policier ou une autre carrière ?

Je ne regrette pas du tout mon choix.  Il y a des journées passionnantes, difficiles, stressantes, émotives et/ou drôles.  On a vraiment l’impression de vivre toutes les émotions au cours d’une seule et même journée.  Heureusement, toutes les journées ne sont pas si hautes en émotions, mais à la fin, si on a aidé une seule personne, c’est déjà ça gagné.

Où se cache la reconnaissance envers nos enseignants?

Le gouvernement Couillard souhaite augmenter la tâche des enseignants tout en n’ayant aucune augmentation de salaire mais des augmentations d’heures. C’est pourquoi, les enseignants ne participeront plus désormais à aucune activité hors de leurs heures de travail pour prouver leur importance et les bonus gratuits qu’ils offrent déjà à leurs élèves.

Fini les organisations du bal, les activités après l’école, les matchs de basket hors des heures de travail. Les enseignants ont désormais une grande pression sur les écoles secondaires et primaires. Pourtant, ils ne le font pas parce que ça ne leurs préoccupent plus, mais par obligation de se révolter. Comment agiriez-vous si  vous en faites déjà beaucoup gratuitement et le gouvernement en ai toujours pas reconnaissant et gèle votre salaire toute en ajoutant des heures de travail et d’élève? « C’est sûr qu’on est dans une période d’enseignement intensive, en raison des examens qui s’en viennent. […] On ne privera pas les élèves de leur enseignement. Il faut comprendre qu’on n’est pas arrivés à cette décision du jour au lendemain, que ça s’est fait en réaction aux propositions du gouvernement. Non seulement on nous demande de travailler plus d’heures, mais en plus on exige de nous un gel salarial », s’exprime Catherine Renaud qui est à la tête de l’Alliance des professeurs de Montréal, qui regroupe les enseignants du primaire et du secondaire de la CSDM. Et oui, nous ne pouvons pas leurs en vouloirs ni même  les faire sentir coupable de laisser tomber ces activités pour nos jeunes étudiants, car ce n’était déjà pas dans leur obligation, mais totalement par le désir de planifier des trucs plaisants pour leurs élèves. Or tous ses moyens de pressions ne feraient-ils pas de l’enseignement un métier impossible pour les jeunes étudiants en cours de cheminement pour ce métier? Avec un salaire si peu en retour pour  autant d’actes positives pour l’éducation,  les jeunes entraîneraient beaucoup de changement de programme.

Par Nihal Demir

Source image :http://i-cms.journaldunet.com/image_cms/original/1614884-10e-enseignement-secondaire-52-2-de-recrutements-difficiles.jpg

Source infos:http://www.lapresse.ca/la-tribune/estrie-et-regions/201504/28/01-4864971-les-enseignants-envisagent-des-moyens-de-pression-plus-muscles.php

Résumé des séries éliminatoires des Canadiens de Montréal

Les Sénateurs d’Ottawa ont le vent dans les voiles. Ils n’avaient perdu que quatre matchs dans les deux derniers mois, en 29 matchs. Les Canadiens de Montréal, de leur côté, venaient de connaître une saison constante où ils n’avaient pas perdu plus que trois matchs consécutifs durant la saison. Ils ont, donc, fini deuxièmes dans la LNH  avec les points.

L’affrontement a été très intéressant dû au fait qu’une rivalité s’était développée entre ces deux équipes depuis les séries éliminatoires de 2012-2013 où les Sénateurs avait éliminé les Canadiens en 5 rencontres. Ces deux équipes pratiquent un style de jeu différent, mais ils ont aussi leurs similarités. Notamment, les deux équipes ont une excellente éthique de travail. Depuis les dernières saisons, l’équipe de Michel Therrien a démontré qu’elle était composée de compétiteurs travaillants.

Les deux équipes possèdent un groupe d’attaquant très rapide. Les Sénateurs ont un groupe un peu plus agressif et généralement plus fort physiquement. Et comme par coïncidence, les deux groupes d’attaquants représentent une menace pour la brigade défensive opposée.

Pour les attaquants des Canadiens, d’après moi, s’ils avaient été capables de garder la rondelle p dans le territoire adverse, ils auraient pu utiliser leur rapidité pour déjouer les défenseurs d’Ottawa.

En résumé, cette série a été une qui a été disputée ardemment. Ceci a été une série très difficile pour le Canadien de Montréal. La seule chose que je peux dire, c’est que je sais que les Canadiens ont donné un très bon effort à la fin même si cela a terminé par un échec!

Par: Judy Georges

Les tremblements de terres les plus dévastateurs de l’histoire !

 

Par Abby-Gaëlle Toussaint

Les tremblements de terre ont toujours existé. Ces secousses plus ou moins  violentes proviennent de la croûte terrestre et de la libération d’une importante quantité d’énergie provenant de la lithosphère. Au cours des siècles, nous avons assisté à des séismes très peu dangereux ou même l’extrême opposé. En voici quelques exemples :

Sources :

http://www.stimuli-insolite.com/5-tremblements-de-terre-puissants-meurtriers-histoire/

Images :

http://www.lapresse.ca/international/amerique-latine/201003/01/01-4256245-seisme-au-chili-cinq-cents-fois-plus-puissant-que-celui-dhaiti.php

http://www.lematindz.net/news/8733-indonesie-et-iles-salomon-seisme-de-magnitude-64.html

http://www.dinosoria.com/seisme_indonesie.htm

http://www.lejdd.fr/International/Images/1976-2010-Quatre-decennies-de-seismes-devastateurs/Tremblement-de-terre-seisme-1976-Tangshan-Chine-175546

http://domi5282.canalblog.com/archives/2008/01/11/7520377.html

http://www.lenouvelliste.ch/fr/photos/haiti-2286-506949?idPhoto=1

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120112.OBS8600/deux-ans-apres-le-seisme-haiti-peine-a-se-reconstruire.html

YouTube, 10 ans déjà !

youtube-logo

Le géant du partage vidéo a fêté le 23 avril dernier son 10e anniversaire depuis que la première vidéo intitulée «Me at the zoo» y fut téléchargé. Oui, oui ! 10 ans, c’est tout ce que ça lui a pris pour devenir de deuxième plus grand moteur de recherche en bouleversant en chemin la façon dont nous avions de découvrir l’information à travers la toile.

Par Mirona Ciungara

YouTube, qui a été rendu public le 10 mai 2005, a vite gagné en popularité. En effet, en moins d’un an il se fait acheter par la Google au prix de 1,6 milliards de dollars en actions ce qui à l’époque consistait au plus grand investissement dans une entreprise faisant affaire dans le domaine de l’internet. Depuis, la valeur du pionnier du visionnement de vidéos en ligne a gonflée, mais beaucoup se posent encore la question à savoir si YouTube est rentable.

Selon l’analyste de Frost and Sullivan, Dan Rayburn: « 90% des analystes pensent que le site perd toujours de l’argent…(…)Les gens qui veulent regarder des vidéos plus haut de gamme, comme des films ou des émissions de télévision, vont sur Netflix, Hulu ou iTunes. YouTube peine à trouver son modèle de croissance financière. La plupart des contenus ne peuvent pas être monétisés ».

Certes la compagnie fait face à certains accrochages financiers, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit là de plus d’un milliard d’utilisateurs répartit dans 75 pays et disponible en 61 langues. Environ 300 heures de vidéos téléchargées sur le site par minute ! C’est de la folie ! YouTube nous fait pleurer, nous fait rire, mais surtout nous fait voir le monde à travers les yeux du monde entier. Que ça soit durant le Printemps Arabe, où autres événements internationaux il a joué un rôle considérable afin que de milliers de personnes puissent s’exprimer librement et pour qu’ils puissent faire valoir leurs points de vues au reste du monde.

Compilation des vidéos les plus visionnées en date d’aujourd’hui:

1. Gangnam Style – Psy

2 329 064 034 vues

2. Baby – Justin Bieber ft. Ludacris

1 165 151 497 vues

3.  Dak Horse – Katy Perry ft. Juicy J

944 203 149 vues

Sources:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/23/01016-20150423ARTFIG00373-il-y-a-10-ans-la-toute-premiere-video-youtube.php

http://techno.lapresse.ca/nouvelles/internet/201504/23/01-4863786-youtube-fete-ses-10-ans-avec-une-concurrence-de-plus-en-plus-vive.php

Le Kansas veut limiter les loisirs pour l’aide social

Une nouvelle proposition de loi au Kansas fait beaucoup parler depuis quelques temps. Cette loi veut réduire les dépenses des habitants qui sont sur l’aide social dans le cadre des loisirs, pour les aider à gérer leur revenu de façon « plus responsable ».

Les autorités du Kansas ont amenés  une proposition de loi visant à limiter l’accès aux loisirs pour les personnes bénéficiant de revenus sociaux minimums (entre 454 et 497 dollars par mois) selon  Le Washington Post.

Cette loi va donc limiter l’accès aux piscines, salle de tatouages, massages, manucures, lingeries ou encore cinéma et salle d’arcades.  Certains loisirs seront même interdit, comme les parcs ou encore les endroits interdit aux mineurs.  Elle prévoit aussi un retrait maximum de 25 dollars par jour et par personne. Ce retrait était limité à 60 dollars par jour avant.

Ce nouveau projet vise à aider les personnes sur l’aide social en leur disant où ils peuvent dépenser leurs argents. En fait, selon eux, si ces gens sont sur l’aide social, c’est parce qu’ils ont besoin d’aide. C’est le cas, oui. Mais, pas de cette façon selon moi. Ce n’est pas en les privant de la liberté qu’ils ont qu’ils vont apprendre. La solution serait qu’ils les aident à trouver un travail, et non en leur enlevant les loisirs qu’ils pouvaient faire dans leur vie privée.

De plus, je trouve que c’est comme si on condamne quelqu’un à rester chez lui parce qu’il demande de l’aide. Ils leur enlèvent le droit de consommer et de profiter de faire une sortie quelques fois.

Bref, cette loi fait entendre beaucoup de commentaire et plusieurs trouvent qu’elle est ridicule. La raison est parce qu’ils trouvent cela abuser de limiter les loisirs et les retraits d’argent.

Source: http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201504/17/01-4861961-au-kansas-fini-le-cinema-pour-les-assistes-sociaux.php